Monétisez votre empreinte carbone

Comment Monétiser votre Empreinte Carbone?

Saviez-vous que le prix de la tonne de carbone va grimper en flèche et presque doubler au cours des 3 prochaines années? Dans les faits, cela impactera fortement le coût de l’électricité qui, actuellement, est en train de battre des records historiques. Mais il n’y a pas que des mauvaises nouvelles : saviez-vous que vous pouvez monétiser l’empreinte carbone de votre entreprise ? Monétiser votre empreinte carbone, oui, vous avez bien lu. Les émissions de carbone produites par votre entreprise peuvent vous aider à réaliser des bénéfices. Nous vous expliquons comment dans cet article.


Calculer l'empreinte carbone de votre consommation d'énergie

Réglementation relative aux émissions de CO₂ dans l’UE

Les fortes émissions de dioxyde de carbone (CO₂) sont l’une des causes de la hausse des températures et, par conséquent, du changement climatique. Presque toutes les activités humaines génèrent des émissions de CO₂. Qu’il s’agisse de se rendre au travail ou de partir en vacances, tout a une « empreinte carbone ».

Pour tenter d’inciter les entreprises à réduire leurs émissions, l’Union européenne a lancé un « système d’échange de quotas de CO₂ ». Ce mécanisme particulier impose un plafond pour les émissions de dioxyde de carbone des installations dites “fixes” telles que les centrales électriques, les installations industrielles et les usines chimiques.

Si vous n’êtes pas à jour et que vous ne savez pas exactement quelle est votre empreinte carbone, vous risquez d’être pénalisé à terme. Le premier conseil que nous pouvons vous donner pour pouvoir monétiser votre empreinte carbone est de calculer les émissions de CO2 de votre entreprise (article en anglais). Ainsi vous pourrez savoir si vous êtes en phase avec l’objectif européen de réduction des émissions d’au moins 40 % d’ici à 2030. Dans le cadre du Pacte vert pour l’Europe, cet objectif sera porté à 55% suite à l’actualisation des textes réglementaires sur les émissions de gaz à effet de serre qui sera faite au cours de l’année 2021.

Comment fonctionne le marché du carbone européen?

Ce mécanisme est une sorte de « bourse des valeurs » où sont échangés les quotas d’émission de CO2 accordés à chaque entreprise. Le taux ou la valeur de ces droits est connu sous le nom de “Quotas d’Émissions de l’UE” ou EUA (European Union Allowances).

Ce marché est réglementé par l’UE, qui octroie des permis par le biais du SCEQE (système communautaire d’échange de quotas d’émission). La France, quant à elle, soutient la démarche européenne. Elle a ainsi confirmé dans la loi de la transition énergétique pour la croissance verte d’août 2015 son objectif de division par quatre de ses émissions à l’horizon 2050, cohérent avec l’objectif de réduction de 80 % à l’échelle de l’Union.

Ce marché de la « valeur des émissions de CO2 » n’est autre qu’un marché spéculatif, qui fonctionne sur la base de la règle d’or du capitalisme, à savoir l’offre et la demande.

Ce système d’échange, connu sous le nom d’ETS (“Emissions Trading Scheme” ou Echange de Quotas d’Émission), est en place depuis 2005 et a entrainé l’émergence d’un marché d’achat-vente des permis d’émission de CO2.

La situation du prix du CO2

Un rapport publié en 2018 par l’organisation Carbon Tracker, prévoit que le prix des quotas d’émission atteigne 25 à 30 euros d’ici 2020-21. Mais ces chiffres ont été sous-estimés. Nous sommes en 2021 et le prix a déjà dépassé les 40 €/tonne, ce qui est bien plus que le chiffre initialement prévu.

En effet, le prix des Quotas d’Émissions de l’UE est passé de 4,4 €/t en mai 2017 à 42,1 €/t fin mars 2021, atteignant ainsi des sommets depuis 2005. Et sa tendance est à la hausse. (Source)

Futures émissions de carbone - Données Historiques

Que s’est-il passé depuis lors pour que le prix de la tonne de CO₂ explose de façon exponentielle ?

D’une part, les ventes aux enchères de l’énergie en Pologne ont provoqué de larges mouvements spéculatifs. D’autre part, et de manière plus évidente, les effets de la crise Covid en Europe pèsent sur les perspectives de croissance des économies européennes.

De plus, deux autres facteurs renforcent cette tendance à la hausse du prix du CO₂:

  • les pourparlers informels menés entre les États membres de l’UE sur le projet de loi sur le climat, fixant un objectif de réduction des émissions plus ambitieux pour 2030 dans le cadre du Pacte Vert pour l’Europe,
  • les réformes successives de la législation européenne en vigueur.

En conséquence, il semblerait que le prix des Quotas d’Émissions de l’UE ne puisse pas diminuer tant que l’incertitude réglementaire de l’UE ne soit pas levée.

Selon le rapport (en anglais) Carbon Tracker, les prévisions indiquent que la tendance se renforcera pour l’UE dans les années à venir, avec un prix atteignant les 55 €/tonne en 2030 (4 fois son coût initial) ce qui va donc bien au-delà des estimations… Et tout cela pour accélérer la fin des émissions de CO₂!

Comment monétiser votre empreinte carbone ?

1. Calculez votre empreinte carbone

De nombreuses entreprises ne calculent pas leur empreinte carbone, car cela demande beaucoup d’efforts et de temps, puisqu’il faut tenir compte de TOUTES les sources d’énergie utilisées.

En effet, vous devez transformer non seulement l’électricité que vous consommez, mais aussi les émissions de votre flotte de véhicules, si vous en avez, en tonnes de CO₂.

La bonne nouvelle est que tout cela peut être fait maintenant de manière automatisée et avec des formules mathématiques aussi précises que vous le souhaitez, grâce à l’application Carbon App que vous retrouverez dans notre plateforme, DEXMA Energy Intelligence. Vous trouverez un guide didactique sur le fonctionnement de l’application Carbon App ici (en anglais).

Calculer l'empreinte carbone de votre consommation d'énergie

2. Réduisez votre empreinte carbone grâce aux technologies de pointe

En mettant en œuvre ces mesures, vous éviterez les sanctions pour non-respect des plafonds des quotas accordés à votre centrale ou à votre usine.

De plus, la mise en œuvre de ces améliorations vous permettra d’économiser sur vos coûts énergétiques. Vous pouvez opter pour des équipements plus efficaces qui consomment moins d’énergie, ou pour des installations de production d’énergie renouvelable qui favorisent l’autoconsommation. Tout cela dépendra de la stratégie d’efficacité énergétique et des objectifs que vous avez fixés pour votre entreprise.

3. Vendez les crédits carbone que vous n’avez pas consommés

Monétiser votre empreinte carbone est une nouvelle opportunité, le marché européen permettant de vendre et d’acheter les quotas des émissions de CO₂ accordés à chaque entreprise.

Certains pays et entreprises ne dépassent pas les seuils de pollution qui leur ont été imposés grâce aux stratégies d’efficacité énergétique qu’ils ont mises en place.

Si votre centrale électrique, votre installation industrielle ou votre usine devient plus efficace et plus respectueuse de l’environnement, votre empreinte carbone sera plus faible. En cas de surplus de quotas d’émission de CO2, vous pourrez les revendre sur le marché du carbone. Et compte tenu de la tendance haussière des prix, le bénéfice peut être énorme.

Enfin, un dernier point, mais pas des moindre: votre entreprise n’est pas concernée par les obligations du système d’échange de quotas d’émission? Vous pouvez tout de même profiter des multiples avantages qu’offre la gestion des émissions de gaz à effet de serre (GES)!

  • Réduisez vos coûts énergétiques : les sources les plus importantes de GES sont aussi les plus gourmandes en énergie. Les systèmes de comptabilisation, de gestion et de déclaration des émissions de GES comme DEXMA Analyse vous permettront de surveiller vos sources d’énergie, d’identifier en interne les pistes de réductions d’émissions de GES avec, à la clé, de potentielles économies pour votre organisation.
  • Gestion des risques et des opportunités : en raison de l’inquiétude croissante suscitée par le changement climatique, les gouvernements du monde entier mettent en place des réglementations visant à limiter les émissions. Actuellement, les secteurs les plus touchés sont l’énergie, le transport et l’industrie lourde, mais qui dit que votre secteur ne sera pas le prochain ?
  • Communication et image de marque : La publication de rapports périodiques sur les émissions de carbone avec les comptes rendus annuels démontre clairement que l’entreprise gère ses activités de manière responsable. Ces rapports peuvent être présentés dans différents formes en fonction des parties prenantes ciblées par les entreprises, comme les investisseurs, les prêteurs et les gouvernements. Ils contribueront également à améliorer l’image de marque de votre entreprise !

Calculer l'empreinte carbone de votre consommation d'énergie