Cambiar la cultura energética de la empresa y sus edificios

[Habitudes Énergétiques] Comment changer la “Culture de l’Énergie” dans votre Entreprise ?

Lorsque nous parlons de  “culture de l’énergie” dans une entreprise, nous faisons référence à l’ensemble des modes de vie, des usages et des connaissances visant à promouvoir et à mettre en place des habitudes qui garantissent une utilisation efficace de l’énergie.

Si je vous demande quelle sont les pratiques énergétiques inscrites dans votre politique organisationnelle, comment les définiriez-vous ?

C’est le sujet de notre article : comment modifier les habitudes en matière d’énergie dans votre entreprise et améliorer le comportement des usagers de vos bâtiments. Lisez la suite pour en savoir plus.

Malgré l’engagement des dirigeants du monde entier pour décarboner l’économie, la consommation énergétique des bâtiments reste encore l’une des principales sources d’émissions de dioxyde de carbone.

Pour réduire les émissions des bâtiments et se rapprocher de la neutralité carbone (voire les transformer potentiellement en puits de carbone), il est nécessaire d’améliorer considérablement l’efficacité énergétique des parcs immobiliers. 

L’Union Européenne, quant à elle, a défini un objectif d’efficacité énergétique visant à réduire la consommation d’énergie primaire de 32,5 % d’ici à 2030. Et, selon les données de 2019, il existerait encore un écart de 19,8% entre la consommation d’énergie primaire de l’UE et l’objectif fixé pour 2030 (article en anglais). 

Auparavant, les entreprises qui prévoyaient de réduire leur consommation d’énergie (ou celle de leurs clients) réalisaient des audits énergétiques. Elles identifiaient et hiérarchisaient les améliorations à apporter pour réduire leurs dépenses énergétiques en remplaçant ou en installant de nouveaux équipements. En d’autres termes, elles concentraient principalement leurs efforts sur la mise à niveau de la technologie existante dans les bâtiments. 

Mais la clé de la réussite d’une rénovation énergétique performante se trouve aussi dans l’amélioration des comportements des utilisateurs des bâtiments, c’est-à-dire les croyances, les normes et les connaissances techniques de l’individu ou du groupe visé. Ainsi, lorsque les usagers des bâtiments adaptent et améliorent leurs habitudes de consommation de l’énergie, les rénovations effectuées sont beaucoup plus efficaces, efficientes et durables.

Cette approche de la performance énergétique a donc évolué. Elle prend maintenant en compte les usages énergétiques des utilisateurs des bâtiments. La modification des comportements génère alors des économies d’énergie et financières qui a leur tour, serviront à financer les améliorations des équipements (CVC, éclairage, GTB, domotique, etc.) ou de l’enveloppe du bâtiment (isolation, rénovation des fenêtres, etc.). 

Les économies générées peuvent également être réinvesties pour financer des équipements d’autoconsommation énergétique, tels que des panneaux photovoltaïques, inscrivant ainsi les bâtiments dans une démarche d’empreinte zéro carbone.

Pyramide des Économies d'Énergie

Le changement des habitudes liées à la consommation d’énergie profite aux consommateurs finaux, en ayant un impact positif et direct sur leur propre activité économique, aux fournisseurs d’énergie et aux entreprises de services énergétiques (ESE).

Ces derniers peuvent utiliser le changement des habitudes de consommation comme levier pour améliorer leur engagement auprès des clients, pour leur vendre plus de services et/ou des projets d’amélioration énergétique et, finalement, pour réduire leur taux d’attrition. 

La modification des comportements liés à la consommation d’énergie offrent également des avantages concrets pour les institutions financières. en effet, elles profitent des retombées économiques engendrées par le changement des habitudes en finançant les projets d’efficacité énergétique de leurs clients.

Concernant les entreprises qui possèdent de nombreuses installations, celles-ci, tout en réduisant leurs coûts opérationnels, peuvent inclure le changement des habitudes de consommation d’énergie dans leur stratégie RSE et faire monter en compétences leurs équipes de travail et leurs employés. 

Plusieurs facteurs favorisent les initiatives de changement des comportements des utilisateurs des bâtiments résidentiels et tertiaires : le développement d’applications qui encouragent la modification des habitudes liées à l’usage de l’énergie et de solutions de gestion intelligente de l’énergie basées sur l’Intelligence Artificielle (IA), les politiques locales et régionales visant à promouvoir l’efficacité énergétique.

Le déploiement des compteurs intelligents dans toute l’UE a aussi permis l’adoption de tarifs dynamiques pour les consommateurs du secteur résidentiel et tertiaire.

Ceux-ci recherchent désormais des services innovants comme la gestion active de la demande, permettant une meilleure répartition de la consommation d’énergie pendant les périodes de tarification les moins chères.

À son tour, cette nouvelle dynamique revalorise les compétences du gestionnaire de l’énergie, dont le rôle devient alors essentiel dans les entreprises pour mieux gérer et réduire les coûts d’exploitation des bâtiments.

La démocratisation des technologies telles que les véhicules électriques, la production d’énergie renouvelable (photovoltaïque, solaire thermique, éolien individuel), les micro-réseaux et les batteries de stockage, requièrent également l’adoption de nouvelles habitudes de consommation d’énergie qui permettront d’optimiser leur fonctionnement.

Enfin, les changements organisationnels liés à la pandémie du virus Covid-19 ont également accru la sensibilisation des consommateurs aux économies d’énergie. Les télétravailleurs ont vu soudainement leurs factures d’électricité augmenter et de nombreuses entreprises ont dû revoir leur structure de coûts pour s’adapter à la nouvelle normalité. 

La nouvelle normalité entraîne aussi une augmentation des visioconférences, ce qui peut être l’occasion de partager au sein de l’entreprise et de façon plus visuelle les connaissances et les meilleures pratiques en matière de gestion de l’énergie. 

Cet ensemble de facteurs poussent les consommateurs à améliorer leurs habitudes énergétiques et à mettre en place des mesures d’économies d’énergie recommandées par leurs conseillers en gestion de l’énergie ou par leurs directeurs techniques. 

Enfin, de nombreuses entreprises s’orientent vers une politique de télétravail et de flex-office, avec un contrôle accru de la qualité de l’air intérieur et une augmentation de la ventilation dans les bureaux, ce qui entraîne souvent une augmentation de la consommation d’énergie.

La sensibilisation énergétique des utilisateurs des bâtiments est encore un moyen de donner de la visibilité et de la valeur au travail des gestionnaires de l’énergie et responsables et responsables de maintenance.

Leur rôle maintenant est aussi d’inciter les utilisateurs à adopter de bonnes habitudes et pratiques énergétiques et d’augmenter leur engagement pour l’amélioration de l’efficacité énergétique.

Du point de vue de ces professionnels, les projets de changement de comportement énergétique posent plusieurs défis, qui sont exposés ci-dessous.

Solution de gestion de l'énergie gratuite

Les 3 Défis des Professionnels de l’Énergie dans les Projets de Sensibilisation Énergétique

1. Comment identifier quels sont les sites et les équipements avec le plus grand potentiel d’économies ?

Il est essentiel pour les gestionnaires de l’énergie ou responsables de maintenance d’un vaste portefeuille d’installations, de savoir où le changement des habitudes énergétiques des utilisateurs aura le plus d’impact. 

Dans cette optique, il est utile de pouvoir compter sur un logiciel pour segmenter vos bâtiments. C’est le cas de DEXMA Detect, une solution d’audit énergétique virtuel qui classe vos installations en fonction de leur potentiel d’économie d’énergie en comparant les données énergétiques, météorologiques et les métadonnées de vos installations

Si vous voulez savoir quelles sont les principales charges de consommation dans chacune de vos installations, Detect vous fournit également la consommation mensuelle désagrégée pour chaque site. 

C’est ensuite à vous de décider quelles installations vous intégrerez à votre projet de campagne de sensibilisation énergétique. 

2. Comment évaluer l’impact des changements de comportement sur la performance énergétique ?

Un autre aspect déterminant du succès des initiatives de changement de comportement en matière d’énergie est de connaître leur impact sur la consommation d’énergie.

Pour cela, il est essentiel de réaliser une analyse avancée. Des solutions de gestion intelligente et d’analyse des données énergétiques telles que DEXMA Analyse peuvent vous aider à déterminer et piloter vos objectifs d’économies d’énergie grâce à sa fonctionnalité M&V (Mesure et Vérification).

Sa fonctionnalité de Consommation et Coût, vous permet également de surveiller les actions en temps réel et visualiser le coût de vos consommations d’énergie par période tarifaire. Vous pouvez même établir un comparatif avec les périodes précédentes grâce à la fonction “Évolution”.

Contrôler l’impact de votre campagne de sensibilisation énergétique sur les utilisateurs de vos installations n’aura jamais été aussi facile !

3. Comment s’assurer que les changements des habitudes énergétiques sont durables ? Pouvez-vous détecter les déviations ?

Il s’agit là d’une problématique importante : le véritable succès du changement des comportements réside dans le fait qu’ils durent et qu’il n’y ait pas d’effet de rebond. 

Des solutions basées sur des algorithmes d’apprentissage automatique (Machine Learning) tels que DEXMA Optimise vous aident à relever ce défi. Cette solution de gestion intelligente de l’énergie vous permet de détecter n’importe quel écart par rapport à vos objectifs de performance énergétique, qu’il s’agisse d’une modification du comportement énergétique ou du fonctionnement de vos bâtiments ou équipements.

D’ailleurs, les Partenaires DEXMA ont déjà bénéficié d’initiatives de performance énergétique dans le passé.

En 2010 par exemple, l’UPC (Université Polytechnique de Catalogne), a commencé à contrôler la consommation de l’une des plus grandes bibliothèques de Catalogne avec la Plateforme DEXMA. Une équipe d’étudiants de l’UPC a lancé un projet d’économie d’énergie basé principalement sur une stratégie de changement des comportements (informations en anglais).

À titre anecdotique, les débuts du projet ont été freinés par l’opposition du responsable de la bibliothèque qui ne comprenait pas quel était l’intérêt du changement des habitudes énergétiques. 

Après quelques mois d’interaction, il a changé de vision et s’est positionné en tant que responsable du projet : il a compris que les économies d’énergie pouvaient être un travail d’équipe et un excellent moyen pour renvoyer une image moderne de l’organisation. 

Les habitudes en matière de consommation d’énergie ont changé sous sa direction. Après 3 ans, la consommation d’électricité a été réduite de 43% (soit 42.000 euros par an). Les économies réalisées ont permis :

  • D’étendre l’initiative à 90 bâtiments de l’UPC, 
  • D’économiser 4 millions € en 4 ans. 

Cette économie de 4 millions d’euros a permis à l’UPC d’améliorer sa performance énergétique de façon considérable :  grâce à ces nouvelles ressources financières, des investissements ont été faits pour la modernisation des équipements (remplacement de la technologie LED, des chaudières et des refroidisseurs), l’amélioration de la domotique et la certification énergétique des installations.

Enfin, l’amélioration globale de l’efficacité énergétique de l’université a généré suffisamment d’économies pour les réinvestir dans des installations solaires photovoltaïques placées sur la plupart des campus :  il a été prévu d’installer des équipements générant plus de 600 kW et/ou plusieurs installations géothermiques, aérothermiques et de biomasse.

En résumé, l’UPC a réduit sa consommation d’énergie de 23% en 2020 par rapport à 2007, un résultat impressionnant nous considérons que le nouveau campus mis en service en 2016-17, représente environ 12% de la consommation d’énergie de l’UPC.

Comment modifier les Habitudes Énergétiques des Usagers de vos Bâtiments avec la Plateforme DEXMA ?

Nous savons qu’il peut être difficile de changer les habitudes et pratiques énergétiques des usagers des bâtiments. C’est pourquoi la Plateforme DEXMA offre des solutions de gestion intelligente de l’énergie qui sont visuellement stimulantes et offrent une expérience utilisateur semblable à celle d’un jeu.

Par exemple, les outils et les applications que vous pouvez utiliser au sein de cette plateforme énergétique vous donneront les meilleurs et les pires classements de vos sites en fonction de leur potentiel d’économie d’énergie. En outre, vous pouvez suivre les objectifs d’économies en temps réel et des modèles peuvent être entraînés par l’utilisateur afin d’automatiser la détection de toute anomalie dans la performance énergétique des bâtiments surveillés.

Grâce à ces outils, les gestionnaires de l’énergie et les responsables de maintenance peuvent apprendre, évaluer l’impact de leurs actions et ainsi améliorer la performance énergétique des bâtiments.

Cette expérience constitue une motivation intrinsèque pour l’utilisateur, plutôt qu’une expérience de jeu assortie de récompenses externes évidentes que l’utilisateur pourrait juger condescendante et infantilisante.

Parallèlement, DEXMA a eu l’occasion de tirer les leçons d’autres expériences qu’elle a eues en matière de changement de comportement énergétique. C’est le cas du projet FEEdBACk (page officielle du projet en anglais) financé par l’Union Européenne et auquel DEXMA a participé.

Ce projet européen visait à évaluer le changement des habitudes énergétiques dans les bâtiments tertiaires et résidentiels, par le biais d’une application gamifiée. Celle-ci a été intégrée au software DEXMA Analyse et des algorithmes de gestion énergétique ad hoc ont été développés pour ce projet (désagrégation de la charge, prévision de l’occupation, prévision de la charge nette, parmi d’autres outils).

Un autre exemple où l’équipe de gestion de l’énergie de DEXMA a utilisé son logiciel pour changer la culture énergétique : les bâtiments et les bureaux d’une des plus grandes institutions bancaires espagnoles.

habitudes de consommations en matière d'énergie

En conclusion, le contexte est plus que jamais propice au changement de culture énergétique, car plusieurs facteurs sociaux, juridiques et technologiques en font le moment le plus favorable.

Ainsi, le changement des habitudes en matière d’énergie profite à tous les acteurs du marché de l’énergie, aux fournisseurs d’énergie et aux consommateurs finaux. 

C’est notamment l’occasion de donner de la valeur et de la visibilité aux professionnels de la gestion de l’énergie. Grâce à DEXMA, ils disposent d’un ensemble d’outils sur-mesure, visuels et semi-gamifiés pour détecter les sites ayant le plus de potentiel d’économies d’énergie, suivre les campagnes de performance énergétique et s’assurer qu’elles perdurent dans le temps.

Maintenant que vous en savez plus, il est temps d’accélérer les changements dans la « culture énergétique » de votre entreprise en vous appuyant sur des outils tels que la plateforme intégrée DEXMA. Accédez à la DEMO gratuite ici !

DEMO Software de gestion de l'énergie DEXMA


Note de la rédaction : Cet article a été rédigé par 2 experts de DEXMA spécialisés dans les méthodes avancées d’analyse des données et comportements en matière de consommation d’énergie.

Oriol Pla, Responsable R&D et Gestionnaire de l’Énergie, fait partie de l’équipe DEXMA depuis 2019. Son objectif est d’apporter de nouvelles fonctionnalités à la plateforme DEXMA grâce aux projets de R&D. D’autre part, il aide et conseille les clients de DEXMA dans leur démarche d’amélioration de l’efficacité énergétique et du fonctionnement de leurs bâtiments.

Galdric Ruiz, Responsable de l’Étude des Comportements en Matière de Consommation d’Énergie, est entré en 2018 dans l’équipe DEXMA. Expert en gestion de l’énergie, il est spécialisé dans l’analyse des impacts du facteur humain sur la consommation d’énergie. Grâce à ses connaissances, il a su créer une “conscience commune autour du défi de l’efficacité énergétique » parmi les personnes qui font partie de chaque organisation.