Que sont les Bâtiments NZEB et comment contribuent-ils au développement durable

Que sont les Bâtiments NZEB et comment contribuent-ils au Développement Durable

Selon les statistiques, 40 % de la consommation d’énergie en Europe provient des bâtiments. Cela a conduit la Commission européenne à créer des Directives sur l’Efficacité Énergétique qui obligent à améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments, en introduisant le concept de NZEB ou Near Zero Energy Building. Dans cet article, nous expliquons ce qu’est exactement un bâtiment NZEB et son importance dans le développement durable.

La consommation d’énergie se produit bien évidemment dans une grande variété de circonstances et d’endroits, surtout dans les bâtiments, qu’il s’agisse de maisons familiales, de bâtiments résidentiels, de bâtiments commerciaux ou d’usines.

C’est pourquoi l’UE (Union Européenne), ainsi que d’autres organisations et pays, ont mis l’accent sur l’importance de réduire la quantité totale d’énergie consommée par les bâtiments. Dans un premier temps, grâce à la  réduction de la consommation à un niveau considérablement plus bas, jusqu’à atteindre une quantité d’énergie presque nulle.

Pour que cet objectif soit atteint, des modèles, des plans et des réglementations doivent être établis pour que les organisations et les pays atteignent cet objectif dans un délai donné. Le concept de bâtiments à énergie zéro (NZEB) a ainsi vu le jour.

Qu’est-ce qu’un Bâtiment « Quasi » Zéro-Énergie 

Avant de donner une définition plus formelle de ce que sont les Bâtiments à Zéro Énergie, ou plus communément appelés NZEB, il est important de dissiper les doutes qui apparaissent souvent à la simple lecture du terme, entre autres …

Comment un bâtiment peut-il ne pas consommer d’énergie ?

Un Bâtiment à Zéro Énergie n’est pas littéralement un bâtiment sans énergie. Lorsque nous parlons de bâtiments nets zéro-énergie, nous parlons de bâtiments qui, d’une part, consomment presque autant d’énergie qu’ils en produisent. Cette énergie, à son tour, provient de sources renouvelables, produites localement ou à proximité.

Cela signifie que les bâtiments NZEB continueront à consommer de l’énergie, mais que cette énergie aura un faible impact sur l’environnement, de sorte qu’ils ne consommeront pas d’énergie provenant de sources non renouvelables telles que le pétrole ou le gaz naturel, le charbon ou l’uranium.

La définition officielle de la Commission européenne des NZEB est: bâtiment qui a une très haute performance énergétique. La quantité d’énergie presque nulle ou très faible requise devrait être couverte dans une très large mesure par l’énergie provenant de sources renouvelables, y compris l’énergie provenant de sources renouvelables produites sur place ou à proximité.

D’autres termes couramment utilisés à la place de NZEB pourraient être :

  • Bâtiment à énergie zéro (ZE),
  • Bâtiments Nets Zéro-Énergie,
  • Bâtiment à Quasi Zéro Énergie,
  • Bâtiment Zéro Carbone.

La plupart de ces termes sont utilisés de manière plus ou moins interchangeable pour décrire les bâtiments à quasi zéro énergie . Cependant certains d’entre eux peuvent être légèrement plus difficiles à définir.

Et quels critères les bâtiments européens doivent-ils respecter pour atteindre l’objectif ”quasi zéro énergie” à partir de 2020 ?

Pour chaque nouveau bâtiment, ils doivent désormais être construits dans un souci de durabilité. Alors que les bâtiments existants devront réduire considérablement leur consommation d’énergie s’ils font l’objet d’une rénovation importante.

Il y a certains aspects à prendre en compte pour que les bâtiments deviennent presque « zéro-énergie ». Tout d’abord, il ne s’agit pas seulement des sources d’énergie, mais aussi des besoins énergétiques du bâtiment. Il est donc  important qu’ils soient construits en gardant toujours à l’esprit la durabilité et l’efficacité.

Les Bâtiments à Zéro Énergie (NZEB) [Webinar]

4 Raisons pour lesquelles les bâtiments NZEB contribuent au Développement Durable

La durabilité ne peut tout simplement pas être réalisée si elle n’est pas intégrée dans la vie des personnes, qu’il s’agisse des familles, employés, occupants de bâtiments et membres de la société.  C’est pourquoi il est indispensable de commencer à construire sur la base de critères de durabilité pour parvenir à la durabilité au niveau des villes et des pays.

En ce sens, les NZEB contribuent de nombreuses manières à la réalisation du développement durable. En voici 4 :

1. Concevoir des bâtiments moins consommateurs d’énergie

Il existe plusieurs moyens de réduire la quantité d’énergie consommée. Beaucoup de ces moyens proviennent de nos propres habitudes et comportements en tant que consommateurs d’énergie, tandis que beaucoup d’autres proviennent de nos besoins réels, en tant qu’êtres humains et en tant qu’employés.

Ainsi, en nous assurant de travailler avec des architectes et des ingénieurs pour concevoir des solutions de construction qui permettent de mieux utiliser les ressources naturelles, comme la lumière du soleil, le vent, la chaleur du soleil, l’emplacement, entre autres, nous pouvons réduire notre consommation d’énergie sans affecter notre confort et nos besoins.

2. Encourager l’utilisation de sources d’énergie renouvelables

Les nouveaux bâtiments doivent être NZEB selon la loi, ce qui signifie que la plus grande partie de l’énergie nécessaire au bon fonctionnement d’un bâtiment doit utiliser de l’énergie générée par des sources renouvelables, la plupart du temps créées sur place ou à proximité.

Cela contribue réellement à changer ou à améliorer la perception des sources d’énergie renouvelables, en les faisant apparaître non seulement comme une bonne alternative mais aussi comme un moyen viable de produire de l’énergie.

3. Utiliser la réglementation comme moyen de garantir des pratiques durables pour la construction de bâtiment

Les initiatives telles que celle de l’UE visant transformer tout nouveau bâtiment un NZEB d’ici 2020, obligent les propriétaires à utiliser d’autres techniques et matériaux qui peuvent assurer la réduction de la consommation d’énergie tout en fournissant aux occupants ce dont ils ont besoin pour vivre confortablement.

4. Créer un cadre de référence à suivre pour construire des bâtiments à haute efficacité énergétique

Dans l’ensemble, la standardisation est importante car elle permet de s’assurer que les initiatives qui fonctionnent seront celles utilisées par défaut. De cette manière, les initiatives mises en place pour les NZEB peuvent aider à créer ce cadre de référence en proposant des outils, des matériaux et des techniques disponibles pour la construction de bâtiments durables et intelligents.

Il existe déjà des certifications et des normes qui aident à atteindre les objectifs des bâtiments à zéro énergie  ou bâtiments durables. Parmi elles, les plus connues sont les suivantes :

  • Passivhaus
  • BREEAM 
  • LEED
  • WELL

Si vous voulez en savoir plus sur ces concepts, nous vous recommandons cet article de blog où vous trouverez une définition de chacun d’entre eux.

6 Exemples de NZEBs

Lorsque l’on a un objectif tel que faire de chaque nouveau bâtiment un bâtiment à quasi zéro énergie dans un délai relativement court, il est très important de disposer d’exemples de mises en œuvre ou de projets pilotes réussis pour ce type de construction.

Voir ce qui est actuellement possible et ce qui a déjà été réalisé, est une source d’inspiration et de motivation. Cela aide à comprendre que les NZEBs ne sont pas seulement une chimère, mais une réalité démontrée.

Découvrons quelques exemples de mise en œuvre réussie au niveau international :

Messe Quartier Graz - NZEB

Messequartier

Situé à Graz, la deuxième plus grande ville d’Autriche, il s’agit d’un complexe construit pour répondre aux normes de la maison passive, avec pour objectif principal d’avoir des espaces communs dans des lieux centraux, ainsi que plusieurs espaces ouverts.

Il a été construit en briques isolées, avec un triple vitrage aux fenêtres pour assurer la meilleure circulation de l’air, et la maison est chauffée par chauffage urbain.

 

Université Technique – Sofía, Centre de Recherches Universitaire

Université de Sofia NZEB

À Sofia, capitale de la Bulgarie, l’infrastructure de l’université a été améliorée, ce qui a entraîné une amélioration de la performance énergétique d’environ 45 % par rapport aux normes actuelles. Des briques et du béton avec isolation thermique et des fenêtres à double vitrage ont été utilisés.

Sems Have

À l’ouest de Copenhague, la ville de Roskilde au Danemark,  avec la rénovation et la transformation d’un bâtiment en un immeuble d’appartements à faible consommation d’énergie.

Pour cela, l’enveloppe thermique a été améliorée en utilisant des murs avec une isolation allant jusqu’à 480 mm, 400 mm pour le toit, avec un vitrage à trois couches à faible consommation d’énergie pour les fenêtres. Le bâtiment est également connecté à un réseau de chauffage urbain et dispose d’une ventilation mécanique.

Maison à zéro énergie de Järvenpää

 Dans le but d’être la première maison à zéro énergie en Finlande, la maison de Järvenpää est composée de murs en béton avec une isolation de 300 mm. Elle dispose d’un système de chauffage à base d’eau, d’un éclairage à faible consommation d’énergie et d’un système de ventilation mécanique.

Maison DOISY 

Dans le but de concevoir un bâtiment à quasi zéro-énergie en France, cette maison individuelle située dans la commune française de Niort, a été construite avec des murs en briques et un toit isolé par de la laine minérale. Pour le chauffage, elle utilise une chaudière à gaz à condensation alimentée par un système de chauffage par le sol.

Université de Londres, nouvelle bibliothèque de Stratford
Library Stratford University

L’Université de Londres, dans la ville de Londres, en Angleterre, au Royaume-Uni, avait pour but d’offrir aux étudiants des installations modernes pour la bibliothèque. Elle utilise une dalle de béton bien isolée pour le toit, et deux types de murs, des briques isolées, ainsi qu’un mur rideau vitré isolé. Elle est chauffée par de l’eau chaude à basse température.

Bien que des années soient encore nécessaires pour que tout nouveau bâtiment soit zéro-énergie et que la plupart des bâtiments existants soient rénovés en respectant les nouvelles mesures, il est certain qu’il s’agit d’un aspect fondamental pour devenir des villes intelligentes et atteindre nos objectifs de  durabilité.

Maintenant que vous disposez de toutes ces informations et que vous connaissez le concept de bâtiment à zéro énergie (NZEB), faites un pas de plus et inscrivez-vous à notre  Webinaire (en anglais) sur les tendances en matière de bâtiments NZEBs, micro-réseaux et photovoltaïque :

Les Bâtiments du Futur: Micro-Réseaux & NZEB